J’apprends à dessiner

Fil rouge de cette année, je partage avec vous mon journal de bord avec un nouvel article où je raconte mes expériences zen et créative du moment. Tout commence par une quête et pour moi, il s’agit du dessin. Je vous invite à me suivre dans mes réflexions et mes apprentissages. J’aime à croire que nos expériences peuvent toujours être inspirantes pour d’autres alors voici mon aventure, puisse t’elle vous donner le courage et la force d’oser, à votre tour, vous lancer dans quelles qu’activités que ce soient. 

Une histoire de dessin

Si en 2020, j’ai relevé le défi un peu fou d’écrire un livre, j’ai décidé qu’en 2021, j’allais apprendre à dessiner ! Le dessin et moi, c’est une histoire compliquée à la « Je t’aime … Moi, non plus ». Depuis toujours, je suis convaincue que je ne sais pas dessiner, que ce que j’esquisse est moche et ne ressemble à rien. Je crois que je ne peux être une artiste, une créatrice, si je ne sais pas dessiner. Je suis aussi très frustrée de ne pas réussir à poser sur le papier les mille et une idées, les formes et les couleurs qui traversent mon esprit toute la journée. Des croyances limitantes qui ne font que contribuer à mon auto-sabotage au quotidien.

Alors, cette année, j’ai décidé que les choses allaient changer car, je crois aussi que, si l’art du dessin est un don pour certaines personnes, c’est aussi une compétence qui peut s’acquérir … et apprendre de nouvelles choses, ça, je sais faire ! Je vous partage alors par ici mon Explor’Action zen & créative au fil de l’année. Plusieurs articles sont prévus en ce sens pour vous partager mes expériences, mes apprentissages, mes réussites comme ce qui a le moins bien fonctionné pour moi. J’espère aussi que cela vous aidera d’une certaine manière à vous aider à dépasser vos freins, vos peurs, vos doutes et vos croyances limitantes afin qu’ à votre tour, vous osiez enfin activer et déployer votre créativité. 

Par où commencer quand on veut apprendre à dessiner ?

Je suis de celles qui ont un atelier qui ressemble à une annexe de Cultura ou à tout autre magasin de loisirs créatifs alors je ne peux pas dire qu’il me manquait le bon matériel pour me lancer. Et puis, après tout, à part des feuilles et un crayon, qu’a-t-on besoin de plus lorsque l’on souhaite apprendre à dessiner ? J’ai donc rassemblé ce qu’il me fallait et bien sûr … le temps a passé et j’ai procrastiné. C’est définitivement l’écueil n°1 du passage à l’action … Avoir tout ce qu’il faut sur son établi et attendre que cela vienne par magie ! 

J’ai donc activé le meilleur outil que je connaisse pour ne plus m’écouter et m’embourber dans mon propre brouhaha mental infernal … La discipline ! Je vous vois déjà faire les gros yeux. La discipline, je sais bien que c’est un mot qui fait peur car lorsque l’on parle de discipline, on pense souvent (et à tort) à quelque chose d’hyper rigide, de douloureux, d’éprouvant. Or, vous connaissez mon parti pris : mon jeu, mes règles du Je(u). Pour rappel, la discipline, c’est se fixer une règle de conduite. Une règle de conduite que l’on choisit et que l’on s’engage à respecter sur la durée. Peut-être imaginez-vous que je me suis astreinte tous les matins à dessiner pendant un certain laps de temps … pas du tout. J’ai choisi une activité simple à réaliser et un rythme de répétition suffisamment soutenu mais pas gravé dans le marbre non plus. Souvenez-vous, mon jeu, mes règles du Je(u)

Pratiquer, pratiquer & pratiquer

Comme je n’ai pas du tout envie de passer par la case du dessin académique et que j’aspire à un apprentissage joyeux et inspirant, j’ai opté pour dessiner au moins 1 fois par semaine, tout ce que je trouve sur ma page d’accueil Pinterest. Pour cela, j’ouvre une nouvelle page de mon carnet à dessin, j’attrape un crayon de papier, je lance mon appli et c’est parti. Tout est dessiné sur la même page, sans réfléchir à un agencement particulier. Je n’ai pas non plus besoin de réfléchir à un dessin, à un style, à une forme, à une palette de couleurs. Je choisis les illustrations qui attirent mon attention et je m’élance en reproduisant en toute simplicité ce que je vois. Une fois que ma page est assez remplie à mon goût, je m’arrête, je repasse tout au stylo-feutre noir et un peu plus tard, j’y reviens pour ajouter une touche de couleurs à l’aquarelle, aux crayons de couleurs ou aux feutres. 

Alors oui, cela aurait pu être plus intensif, plus restrictif, plus encadré mais je me connais, je ne tiendrais pas sur la durée. Là, le rythme est confortable, j’ai plaisir à participer à ce rendez-vous créatif avec moi-même, à ressentir la satisfaction de l’objectif atteint et de voir, mine de rien, les progrès que je fais. Et si j’ai envie de le faire plus régulièrement, c’est ok ! Parfois, je peux le faire plusieurs jours successivement et c’est très chouette aussi. Je reste vigilante cependant à ne pas me mettre de pression et à respecter mon rendez-vous hebdomadaire à minima. 

Oui, cela n’a pas besoin d’être difficile. 

Oui, cela peut-être simple, agréable, gratifiant.

Oui, on peut ressentir du plaisir à suivre une certaine discipline zen & créative. 

Pour le moment, je tiens bien ma nouvelle routine et je vous partage toujours avec plaisir mes nouvelles pages en story ou en post sur mon compte Instagram. 

Parfois, je me demande si, au fond, mon problème n’est pas tant de savoir dessiner mais bien d’oser montrer ce que je fais et d’apprécier mes réalisations quelles qu’elles soient. Pour le moment, je ne suis pas satisfaite de ce que je réalise et je tombe bien souvent dans le c’est moche, c’est raté, ça ne ressemble à rien, je vais tout arrêter. Bon, vous l’aurez compris, j’ai encore quelques croyances limitantes à dégommer ! J’y reviendrai sûrement dans un prochain article.

En attendant, racontez-moi, racontez-nous, votre challenge zen et créatif de l’année en commentaires ! Y’a t’il une nouvelle activité que vous avez envie de tester comme la céramique, l’aquarelle, la peinture, le dessin peut-être aussi ? Y a t’il un sujet, une technique, une méthode pour laquelle vous avez envie de vous perfectionner ? Quelles sont les croyances limitantes qui vous empêchent de vous lancer ?  

Caroline.

Publié par Caroline_Cressot

J’aide les femmes à prendre soin d'elles, à mieux se connaître et à se mettre en mouvement pour mener sereinement et en confiance les projets de vie qui leur tiennent à cœur avec créativité et un soupçon de magie !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :